La robe de mes rêves, et il y a 1001² possibilités !

Helloooooooo!

Je suis ravie de vous parler une nouvelle fois des deux livres de Michèle Thénot aka @mithe54, 1001 robes et 1001 tuniques. Ce sont de véritables bibles pour modifier les patrons, il suffit d’utiliser les patrons de base (qui sont fournis dans les bouquins), et tout est possible ensuite. J’ai déjà cousu 2 robes grâce à Michèle, que vous trouverez ici en bleu et là en noir.

Le concept : A partir des patrons de base, on cherche dans le livre ce que l’on veut ajouter/enlever/transformer. On peut ajouter des cols, des manches de tous les styles, faire des croptops et des longues tuniques, des robes cintrées ou super large, et tout ça à partir d’un seul patron! Les explications sont limpides, on se sent à l’aise, c’est fluide et facile.

Je le redis encore une fois, ces deux livres sont indispensables dans la bibliothèque couture, et permettent d’adapter ensuite n’importe quel patron de nos patronthèques. Le premier était d’ailleurs mon livre de chevet lorsque j’ai passé mon CAP couture, et ça m’a bien aidé.

Ca permet aussi de faire des économies, on achète moins de patrons, plus besoin, on peut presque tout faire soi-même.

Mon projet : Depuis quelques mois, on voit des robes longues d’hiver, fluides, un peu partout. Évidemment, j’en rêvais, je cherchais le patron idéal… Puis non! N’importe quoi! Grâce aux deux bouquins de Michèle, tu peux tout faire ! Ni une ni deux, je prends le patron de base du 1er livre 1001 tuniques, puis les instructions du 2e livre 1001 robes (soit 1001² possibilités), et je construis ma robe!

J’ai fait simple, car le tissu choisi peut assez vite faire mal aux yeux. Rien qu’en le cousant, j’ai chopé une migraine, mes yeux n’arrivaient pas à suivre les motifs qui défilaient sous le pied de biche… C’est une viscose (bouuuuuuuuuuuuu la pollueuse, je sais, j’ai des remords) de chez Mondial Tissu, achetée il y a bien deux ans.

J’ai coupé le buste plus court, pour avoir une taille bien haute, puis deux longs rectangles froncés pour faire la jupe, et j’ai inséré des poches dans les coutures côté. Je trouve que ça fonctionne bien, surtout avec une ceinture pour souligner la taille (ça ne marche pas pour les soirées raclette la ceinture…). J’ai utilisé absolument tout mon coupon, et pour garder un max de longueur, je n’ai pas fait d’ourlet, mais un roulotté à la surjeteuse (sinon ça devenait une jupe midi).

Bref, je kiffe ce look, j’ai eu 1001² compliments, même d’inconnus dans la rue, même du serveur de la pizzeria, même de mon mec, même des copines Marie, Delphine et Annema. Alors bon… C’est une réussite !

Sur ces bonnes paroles, à très vite !