Projet 48 : Velvet Amazone

IMG_6037Bonjour bonjour!

Aujourd’hui je vous parle d’un projet boulet : la robe Amazone de Coralie Bijasson. Attention, ce n’est pas à cause du patron, le travail de Coralie est très précis et de qualité! Non, non, c’est juste à cause de moi. J’ai choisi un tissu canon mais incousable (ça se dit? non… Mon correcteur automatique souligne en rouge et clignote!) : un velours de soie, canon, avec des reflets de folie, de chez Bennytex. Comme cette robe a des empiècements qui permettent des custo sympathiques (sympathique, je le prononce tout le temps avec l’accent du sud, va comprendre… Plutôt Perpignan que Marseille, ça ne s’explique pas). Bref, il s’agit donc d’une robe avec empiècements sur les côtés, on peut donc se faire des robes bicolores, c’était d’ailleurs ma première idée. Mais je suis tombée amoureuse de ce velours grenat, et je trouvais qu’aucun autre tissu ne serait à la hauteur pour être à ses côtés, alors bon, full velvet! Par contre, pour souligner les empiècements, j’ai passepoilé. Oui oui, tu as bien lu, j’ai passepoilé du velours! Alors du coup, j’ai passé toute la nuit avec mon découd-vite, car j’ai dépassepoilé, repassepoilé, dépassepoilé, etc… Bon t’as compris. Pourquoi tout ça? En fait, ce beau velours, c’est déjà une épreuve à la découpe. ça glisse, ça bouge, j’ai eu beau épinglé tous les 5 mm, que nenni, tout fout le camp. Alors bon, j’ai donné quelques coups de ciseaux hasardeux, et je me suis retrouvée avec des pièces coupées selon le « presque droit fil ». En vrai, dans la vie normal, le presque droit-fil ça fonctionne bien. Et bien pas avec le velours! Non non, le velours, sous ses côtés doux et chatoyants, il aime la rigueur. Alors voilà, je te le dis : plus jamais je ne vais coudre du velours de soie!!!! Aucune pièce n’était droite, plus rien ne s’emboîtait, j’ai ruiné le travail de Coralie Bijasson en trois coups de ciseaux. Imagine la suite, impossible de faire des ourlets dans le bais, mais seulement perpendiculairement ou parallèlement à la laize, or ma robe est très légèrement coupé dans le biais. J’ai donc des ourlets degueu, et je n’aime pas ça! J’ai vidé ma centrale vapeur, je me suis brûlée les doigts, je n’ai pas vaincu. J’ai eu d’autres soucis : les poches invisibles. En fait, je pense que me robe est légèrement trop petite, donc les poches n’étaient plus du tout invisibles, ça baillait, elles restaient ouvertes. Je les ai donc retirées. Ok, tu te dis : c’est bon tu découds les poches et tu recouds les cotés! Ce serait trop facile figure-toi! ça ne s’est pas passé comme ça du tout! Car quand j’ai voulu recoudre les trous laissés par les poches : et bien ça ne s’emboîtait pas! il y avait de l’embus, donc j’ai redécousu les côtés pour les recoudre! Je pense qu’après cette cousette, mon découd-vite est usé et bon pour la poubelle. Je m’en suis plus servi ici que dans toute ma vie.

Si je devais refaire cette robe, j’agrandirai l’encolure, je rallongerai les manches, c’est tout! Je vais, peut-être, un jour, quand j’aurai digéré cet enfer, la coudre en sweat doudou! Et évidemment faire une version top avec de la dentelle sur les côtés! Ce patron est quand même super chouette, et normalement très facile à réaliser, sauf en velours. Bon, vous en pensez quoi?

IMG_6039IMG_6041IMG_6036IMG_6038IMG_6042IMG_6033IMG_6032

 

Publicités

3 commentaires sur « Projet 48 : Velvet Amazone »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s