Projet 95 : Jean-Paul I

rptHello!

Voici la pépite tant attendue : le dernier patron de Ready To Sew que j’ai eu la chance de tester! Une combinaison style bleu de travail, que l’on peut autant porter pour faire de la plomberie que pour aller en soirée. Bien évidemment, je préfère largement la version soirée… Son petit nom, c’est Jean-Paul.

Le patron : facile à coudre, comme d’habitude avec les patrons de Raphaëlle, et tout s’emboîte parfaitement. Il y a de nombreuses pièces (normal, c’est un haut et en bas et une ceinture! Donc forcément, il y a de quoi faire…) et il faut prendre son temps. C’est un peu comme commencer sa relation avec Jean-Paul : on le découvre petit à petit, on ne fait pas tout le premier soir, non, avec Jean-Paul, il faut du temps. Puis après plusieurs rendez-vous nocturnes (je couds le soir tard), Jean-Paul, on en devient folles d’amour, il est parfait. Puis on vit avec, on l’a souvent sur le dos, et tout se passe bien, on le relooke, l’accessoirise, et on se rend vite compte qu’il est facile à vivre. On peut aussi danser avec, ou trainer chez soi sur le canapé. Bon, j’arrête les vielles métaphores, mais tu auras compris que cette combinaison tout terrain m’accompagne jour et nuit.

Comment je porte la combinaison : Au quotidien, plutôt avec des baskets Vans et un sous-pull noir et des grosses boucles d’oreilles. Il a fait super froid dernièrement, et un pull ça passe trop bien sous cette combi, on ne se sent pas serrée du tout. En soirée ou pour faire la belle, avec des talons obviously, des gros bracelets, et les boutons ouverts sur un débardeur ou une brassière. Dans les deux situations, je ne reçoit que des compliments de cette cousette de la mort qui tue.

Le tissu : c’est un coton avec de la tenus, acheté chez les Coupons de Saint-Pierre, à 5€. Ca fait pas chère la love story avec Jean-Paul! Il est bleu marine avec de toutes petites fleurs blanches et bleues. J’aime beaucoup ce tissu, mais il ne met pas en valeur le travail de Raphaëlle sur ce patron. En effet, il y a de nombreuses surpiqûres, des plis tout jolis, des poches sur le buste et les fesses, mais avec cet imprimé on ne les voit pas. Du coup j’ai acheté chez Mondial Tissus 3 mètres de gabardine stretch grise pas trop foncée, bien unie, pour refaire une version avec des surpiqûres contrastantes (et qué s’appelorio JEAN-PAUL II). J’imagine bien une version jean, une version wax aussi…

Les modifs : pas besoin d’en faire! Il est parfait! Je suis grande donc j’ai tout de même rallongé un chouya les manches et les jambes. J’ai bien suivi le tableau des tailles, et le truc trop cool c’est qu’il  a des demi-taille! Donc j’ai coupé, de mémoire, un 40 en haut, puis un 42 au niveau des hanches hautes, puis 43 au niveau des hanches basses. Et je n’ai fait aucune retouche ensuite.

Par ici les photos!

rptrptrptrptptr

Publicités

Projet 94 : un pantalon paperbag

Hellooooooo

Aujourd’hui je te parle d’une marque que je n’avais jamais cousue : les patrons McCall. C’est une marque américaine, que tu peux trouver chez rascol ou reine par exemple. Mais si tu veux ceux issus de la dernière collection, il faut les commander sur le site américain McCall. Les patrons ne sont pas chers du tout, et il y a souvent des promos, genre 4€ le patron. Par contre, 15€ de frais de port. Bim. Du coup, pour amortir, j’en ai pris trois. J’avais un peu peur de la notice en anglais. Certes je parle anglais, mais je n’ai jamais utilisé ou rencontré le langage technique de la couture dans cette langue. Je me suis imaginée en train de souffrir devant ma machine, dans un grand moment de solitude, puis en train d’appeler ma copine Jess la reine des patrons américains (une autre Jess hein! Pas moi, je ne m’appelle pas moi-même, ce serait bizarre). En fait, pas de panique, j’ai reçu dans mon colis trois notices supplémentaires, en français !!!! Oui oui oui!!!! Un bon point pour McCall ! Même pas la peine de demander, ils le font directement, quand ils livrent en France.

Le patron : la pochette est simple, et la planche est imprimée sur du papier super fin transparent qui se déchire facilement. Du coup, je n’ai pas eu la motivation pour décalquer, alors pour la première fois de ma vie, j’ai… Assieds-toi bien… J’ai… J’ai … J’ai découpé directement la planche à ma taille !!!! Horreur !

J’ai lu un peu partout que ça taillait très grand, alors j’ai coupé deux tailles en-dessous de ce qui était indiqué dans le tableau de mesures, et c’est encore loose. Mais loose comme j’aime. Loose genre tu peux enchaîner trous raclettes et prendre un brownie en dessert, sans déboutonner ton futal. Je ne l’ai pas repris, j’ai coupé en 14 taille US.

La notice en french est claire, même si parfois je me suis sentie comme une poule devant un couteau. Le montage de la braguette est original, et finalement, une fois terminé, assez simple.

La coupe paperbag taille haute est CANONISSIME ! Un gros gros coup de cœur. Il fait une silhouette de rêve, affine la taille et donne un look de ouf. Bref, je suis conquise. J’en veux un deuxième, mais je le trouve tellement cool dans cette couleur que je n’arrive plus à me projeter avec un autre tissu…

D’ailleurs, en parlant de tissu, le mien est un prince de Galles, trouvé chez bennytex. Un genre de viscose laine trop joli. Le haut c’est ma blouse Stockholm que tu peux voir ici.

Allez, je te montre les photos :

Projet 93 : j’ai testé le livre 1001 tuniques!

Hello!

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial, j’ai eu la chance de recevoir un super livre, celui de Michèle, aux éditions la Plage, qui s’intitule 1001 tuniques, ainsi qu’un coupon de 3 m de chez fleur de tissu pour coudre un projet.

Le livre contient un patron de base de haut à manches longues patronné par Raphaëlle de la marque de patrons Ready to Sew, et est accompagné de 1001 notices de Michèle pour modifier ce patron de base afin de construire notre propre patron, facilement et rapidement. Ainsi, on peut créer la blouse de nos rêves, celle qui n’existe que dans notre tête. C’est un vrai cours de couture, superbement illustré, les méthodes sont clairement expliquées, tout est limpide. On peut agir sur le col, les manches, le corps, ajouter des volants, des plis… C’est infini !!!! Les schémas nous aident à nous projeter.

Je ne porte presque jamais de blouse. Je n’en couds quasiment pas. Par contre, des robes, oui oui oui!!!!! Et quand j’ai ouvert ce super livre, j’ai tout de suite imaginé 1001 robes! Car tout ce qui est écrit dedans est applicable aux robes ! Il suffit de rallonger le corps, ou de faire un volant à la taille aussi long que l’on veut, tout est expliqué ! Du coup, les idées fusent. Plus besoin d’acheter des patrons, avec ce livre on peut faire des robes et des blouses différentes pour toute la vie. Tu sens mon exaltation totale et absolue?!

J’ai aussi reçu un coupon de tissu de chez fleur de tissu pour réaliser ma « tunique ». Je suis ravie du résultat, mais ce n’est pas un tissu que j’aurai eu l’idée d’acheter. Finalement c’est une bonne surprise. Il a une jolie fluidité, c’est un coton un peu brillant. J’ai bien envie de refaire ce modèle dans un tissu bio ce serait l’idéal… et en wax, donc pas bio du tout! Haha les contradictions! Et puis il y a des manches à noeuds/lacets proposées dans le livre qui me restent en tête… Et puis il y a la version boutonnée… et puis… et puis… Affaire à suivre donc…

Ma première version est assez simple, je voulais avant tout tester le patron de base, afin de voir si j’avais choisi la bonne taille avant de faire mes modifications. J’ai coupé le patron en taille 40, en suivant le tableau de mesures. Puis j’ai coupé le buste un peu au-dessus de la taille. J’ai raccourci un chouïa les manches pour avoir des manches 2/3. Enfin, en suivant la technique du volant en bas de blouse, j’ai inséré un long long volant froncé pour faire une jupe midi. J’ai essayé ma robe, et là, coup de cœur pour cette coupe parfaite. Puis j’ai tout de suite eu envie de mettre mes mains dans mes poches, mais pas de poche!!!!! Grrrrrrr vazy, c’est pas grave, j’ai décousu les côtes sur 20 cm (alors que tout était surjeté, l’angoisse quoi…) Puis j’ai ajouté les indispensables poches. Et voilà !!!! Par ici les photos !

Projet 92 : Joanne & Jily

Salut toi!

Un article rapido comme ça, tapé dans le RER B, en rentrant du boulot. voici mon ensemble le plus confortable du monde, composé du top Jily et de la jupe-culotte Joanne, deux patrons de la génialissime marque ready to sew. La viscose utilisée vient des coupons de Saint-Pierre, et elle est réversible!!!! Tu te rends compte ?!?! Du coup, l’empiècement du bas de mon top Jily est fait avec l’envers de mon tissu. J’ai fait pareil pour la ceinture de ma jupe culotte Joanne mais ça ne se voit pas sur les photos. Mes modifs sont seulement sur la jupe-culotte : comme je le disais dans un article précédent j’ai allongé les jambes de 9 cm. J’ai cousu une taille 44 pour que mes anches passent car il s’agit d’une taille élastiquée… Lire la suite de « Projet 92 : Joanne & Jily »

Projet 91 : la robe Ankaa de Plumti’lab

Hello!

Aujourd’hui je vais te parler d’une marque de patrons qui ne ressemble à aucune autre : Plumti’lab, créée par ma copine Chloé.

Pourquoi cette marque est-elle différente? Parce que Chloé a décidé de faire des modèles qui n’existent nulle part ailleurs, des patrons qui ne copient pas le style du moment, des vêtements très originaux, et classes. Elle n’a pas choisi la facilité, j’imagine que ça refroidie pas mal de couturières qui n’osent pas porter ce genre de pièces, alors que la couture, ça permet justement de tout oser non? C’est ce qui fait que j’admire encore plus Chloé : elle prend des risques, suit ses intuitions et fonce! Lire la suite de « Projet 91 : la robe Ankaa de Plumti’lab »

Projet 90 : Léo s’envole

Hello!!!!

Promis, à 100, j’arrête de compter !

Voici un patron pour les débutants de chez débutant, une veste simple et efficace, un patron pdf de la marque République du chiffon.

Le seul inconvénient du patron : les marges de couture ne sont pas incluses… Mais sinon, une fois le tissu découpé, en maximum 1h30 tu as cousu ta veste. Lire la suite de « Projet 90 : Léo s’envole »

Projet 89 : Bruges à Paname

Hello!

Voici mon patron chouchou du moment, qui est sorti l’année dernière : le pantalon Bruges de chez orageuse. Il a juste la coupe parfaite, ajusté mais pas trop, et surtout les instructions sont claires, il est d’une facilité déconcertante à coudre. C’est mon deuxième, clique ici pour le premier.

J’ai coupé une taille 40 élargie au 42 au niveau des hanches et refité en 40 sur les jambes. le prochain sera dans un tissu plus épais donc je le ferai entièrement en 42, car il me semble que plus le tissu est épais moins il y a d’aisance. Lire la suite de « Projet 89 : Bruges à Paname »